En préparation à la suite de Kingsman, j’ai décidé de voir le premier film de cette comédie d’action et d’espionnage réalisé et coproduit par Matthew Vaughn.

L’organisation Kingsman a perdu un excellent agent. 17 ans plus tard, ils font passer des tests de recrutements à une douzaine de candidats potentiels, l’un d’entre eux, Eggsy, n’est pas comme les autres. Il est un garçon de la rue et non raffiné. Eggsy se montre très compétitif et se rend très loin dans le processus de recrutement. Pendant ce temps, Richmond Valentine, un philanthrope, met en place un plan machiavélique afin de conquérir la Terre.

Dès les premières secondes, Kingsman : The Secret Service nous plonge dans une folle aventure d’espionnage qui est remplie de techno et d’humour. Même si l’histoire prend beaucoup de temps à se développer, le scénario raconte une excellente histoire d’espionnage qui ouvre la porte à une grande franchise de film. L’histoire s’attarde beaucoup à mettre en place l’organisation Kingsman, une agence d’agent secret sous-couverture de tailleurs. Le recrutement de la nouvelle recrue prend beaucoup de temps dans l’histoire et ça fait peut-être un peu de l’ombre au plan machiavélique du vilain. Ça prend un bon 45 minutes avant de comprendre le but du méchant interprété par Samuel L. Jackson. À l’exception de ce point, l’histoire est très divertissante et très amusante.

Sans surprise, le héros Eggsy n’a pas le physique de l’emploi. C’est un délinquant provenant de la classe moyenne (voir pauvre). C’est peut-être le seul aspect qui manque d’originalité dans l’histoire. Sinon, tout le reste est bien exécuté au niveau du scénario.

Le film est rempli d’action. Ça n’arrête pas une seconde (ou presque). Par contre, les scènes de combats sont souvent accélérées et utilisent beaucoup de CGI afin de rendre l’action « spectaculaire ». J’insiste sur les guillemets parce que ce n’est pas toujours le cas. Ce n’est pas si dérangeant, mais c’est juste un peu agaçant. En général, le CGI est bien fait malgré le fait que les fonds verts se font ressentir par moment.

Kingsman : The Secret Service propose une distribution de feu avec Colin Firth, Samuel L. Jackson, Mark Strong, Taron Egerton, Michael Caine et Mark Hamill. J’adore tous les personnages et ils sont magnifiquement bien interprétés. Quand le film a commencé, j’ai eu une crainte avec l’accent british, mais ce n’était vraiment pas lourd comparativement à d’autres films que j’ai vus dans les dernières années.

Bref, Kingsman : The Secret Service est un excellent film d’espionnage qui met en place de bonnes bases pour une grande franchise. J’aime beaucoup l’utilisation des gadgets haute technologie. C’est justement ce qui manque aux derniers James Bond, à mon avis. En plus d’avoir beaucoup d’action, ce film regorge d’humour et de références aux autres films et séries du genre. C’est vraiment dommage que je n’aie pas vu ce film avant la sortie du second film (Kingsman: The Golden Circle).

 

Kingsman: The Secret Service

  • Réalisation : Matthew Vaughn
  • Scénario : Jane Goldman, Matthew Vaughn (basé la bande dessinée de Mark Millar et Dave Gibbons)
  • Interprètes : Colin Firth, Samuel L. Jackson, Mark Strong, Taron Egerton, Michael Caine
  • Action, Comédie, Espionnage
  • Royaume-Uni, États-Unis
  • 129 min
  • Anglais (aussi, en français)
  • http://www.foxmovies.com/movies/kingsman-the-secret-service
  • 13 février 2015
[Critique Film] Kingsman: The Secret Service
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Beaucoup d'action
  • Beaucoup d'humour et de références
  • Beaucoup de gadgets high-tech
Les moins
  • Trop de CGI dans les combats
  • Le plan du vilain se développement trop lentement
4.0Note Finale

Laisser un commentaire