Après avoir affronté les trolls; les gobelins et Gollum, les quinze compagnons doivent maintenant se rendre à la montagne solitaire pour que les nains puissent récupérer leur trône, siègé par le dragon Smaug depuis bientôt trop longtemps.

Le voyage de la compagnie ne sera pas de tout repos, après avoir été poursuivi par les orques à travers les Monts Brumeux, ils seront attaqués par des araignées géantes; capturés par les Elfes; traqués par les humains pour finalement se rendre à Erebor et réveiller Smaug.

The Hobbit The Desolation of Smaug 3000px

Ce deuxième volet à la trilogie de Peter Jackson m’a plu plus que le précédent. Pour le premier volet, malgré le fait que le film était très beau et très absorbant, j’avais l’impression de revoir le Seigneur des anneaux, mais avec une quête différente. Celui-ci ne m’a pas fait cet effet-là, j’ai senti beaucoup plus de détachement entre cette quête-ci que celle de la première trilogie.

Le film est aussi bien réalisé que les précédents, les décors sont magnifiques et très réalistes : les araignées géantes sont à couper le souffle; les effets spéciaux réglés au quart de tour; on ressent très bien l’agilité et la vitesse des Elfes et lors de la fuite de la compagnie des mains de ces derniers, Peter Jackson a demandé à créer une « glissade d’eau » exprès pour cette scène, ce qui lui ajoute encore plus de réalisme. Smaug, sans vous dévoiler de « gâcheurs », est de loin le double de ce que j’avais pensé en frais de « présence » à l’écran.

Tout comme le premier opus, c’est Howard Shore qui s’est occupé de la musique et il a encore très bien réussi à nous faire ressentir l’émotion du film.

J’ai vu le film en 3D, et celui-ci est très bien réussi, tout comme le dernier d’ailleurs, car, si vous ne le saviez pas, Peter Jackson a fait créer un support pour deux caméras 4K pour qu’il puisse y intégrer le meilleur effet 3D naturel (non ajouté en postproduction) à l’enregistrement. Ce dernier est probablement un des meilleurs 3D que j’ai eu la chance de voir à ce jour.

Je n’ai jamais lu les livres de Tolkien, donc je ne suis pas en mesure de comparer ce dans le livre et qui n’est pas à l’écran ou vice-versa, mais le film nous tiens en haleine durant 2 h 40 et se termine trop tôt, j’aurais bien pris la suite (Le Hobbit : Histoire d’un aller et retour est prévu pour le 17 décembre 2014) immédiatement.

Pour le moment, je placerais cette deuxième partie au-dessus de la première en frais d’appréciation. Si le premier vous avait laissé sur votre appétit, ou tout comme moi vous aviez une impression de déjà-vu, je vous conseille de lui donner une seconde chance et si vous avez adoré le premier, bien celui-ci est encore meilleur.

 

 

Fiche technique

  • Titre original : The Hobbit: The Desolation of Smaug
  • Titre québécois : Le Hobbit : La Désolation de Smaug
  • Réalisation : Peter Jackson
  • Réalisateur de la 2e équipe : Andy Serkis
  • Scénario : Peter Jackson, Guillermo del Toro, Fran Walsh et Philippa Boyens, d’après J. R. R. Tolkien
  • Décors : Dan Hennah (de)
  • Direction artistique : Simon Bright
  • Costumes : Ann Maskrey et Richard Taylor
  • Photographie : Andrew Lesnie
  • Montage : Jabez Olssen (en)
  • Musique : Howard Shore
  • Production : Carolynne Cunningham, Peter Jackson, Fran Walsh et Zane Weiner
  • Sociétés de production : Metro-Goldwyn-Mayer, New Line Cinema et WingNut Films
  • Société de distribution : Warner Bros. (international)
  • Budget : 250 000 000 $
  • Langue originale : anglais
  • Genre : fantasy
  • Durée : 161 minutes
  • Dates de sorties États-Unis : 13 décembre 2013

Distribution

  • Martin Freeman (V. F. : Julien Sibre) : Bilbon Sacquet
  • Ian McKellen (V. F. : Jean Piat) : Gandalf
  • Richard Armitage (V. F. : Xavier Fagnon): Thorin
  • Ken Stott (V. F. : Jean-Claude Donda) : Balin
  • Graham McTavish (V. F. : Philippe Catoire) : Dwalin
  • Aidan Turner (V. F. : Damien Boisseau) : Kíli
  • Dean O’Gorman (V. F. : Alexandre Cross) : Fíli
  • James Nesbitt (V. F. : Marc Saez) : Bofur
  • William Kircher (V. F. : Olivier Bouana) : Bifur
  • Stephen Hunter (V. F. : Thierry Murzeau) : Bombur
  • John Callen (V. F. : Patrick Béthune) : Óin
  • Peter Hambleton (V. F. : Jean-Claude Sachot) : Glóin
  • Mark Hadlow (V. F. : Jean-Loup Horwitz) : Dori
  • Jed Brophy (V. F. : Vincent Violette) : Nori
  • Adam Brown (V. F. : Adrien Larmande) : Ori
  • Orlando Bloom (V. F. : Denis Laustriat) : Legolas
  • Evangeline Lilly (V. F. : Laëtitia Lefebvre ; V.Q. : Catherine Proulx-Lemay) : Tauriel4
  • Benedict Cumberbatch (V. F. : Jérémie Covillault) : Smaug (voix et faciès) et le Nécromancien (voix)
  • Luke Evans (V. F. : Cédric Dumond) : Bard l’Archer
  • Lee Pace (VF : Anatole de Bodinat) : Thranduil
  • Stephen Fry : le Maître de Lacville
  • Mikael Persbrandt : Beorn
  • Manu Bennett : Azog
  • Lawrence Makoare : Bolg
  • Sylvester McCoy (V. F. : Gabriel Le Doze) : Radagast
  • Ryan Gage : Alfrid (serviteur du Maître de Lacville)
  • Cate Blanchett (V. F. : Déborah Perret) : Galadriel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.