The Nice Guys prendra l’affiche le 20 mai 2016.

L.A. en 1977, Holland March est un détective privé maladroit et malhonnête. Il est engagé par une vieille dame pour retrouver sa nièce Amelia. Il y a aussi Jackson Healy, un homme qui peut régler tous les problèmes avec la force moyennant un peu d’argent. Amelia l’engage pour que March ne la retrouve pas. Cependant, Jackson se rendra rapidement compte qu’Amelia court un grave danger, car les gens qui l’entourent se font tous assassiner comme Misty Mountains, une actrice pornographique, et un réalisateur de film XXX. Jackson Healy embauchera l’homme qu’il a tabassé et ensemble, ils tenteront de sauver Amelia. Ce duo improbable est parfois épaulé par la fille de Holland. Ils tenteront de démystifier un complot mêlant pornographie, pollution, politique et industrie automobile.

 

Juste en voyant les bandes-annonces, j’avais déjà hâte de voir ce film qui est saugrenu. Une fois au cinéma, j’ai complètement adoré le film The Nice Guys puisque ce film est rempli d’humour et d’action délirante. Parfois, l’humour est d’un niveau pas très évolué mentalement, mais c’est tout simplement plaisant de mettre son cerveau à « off » pendant environ deux heures et d’oublier les problèmes de la vie quotidienne.

Le scénario est par moment assez ridicule (dans un bon sens). Dès la première scène où un jeune garçon vole un magazine érotique dans la chambre de ses parents, et par la suite, une voiture vient démolir la maison. Le jeune garçon découvre une femme nue agonisante… Misty Mountains. Déjà ça, c’est assez surréaliste et un peu niaiseux… et ça ne fait qu’empirer avec l’arrivée du personnage de Holland March (Ryan Gosling) dans le film. Celui-ci est plutôt cafouilleux et escroc, même s’il a un bon côté en lui. La relation entre Holland et Jackson Healy (Russell Crowe) commence de façon houleuse. Cependant, ils formeront un duo de choc qui peut ressembler à ceux de certains films des années 80 comme Lethal Weapon. Certains trouveront que le scénario ressemble un peu trop à ces films, mais bon, moi, ça ne m’a pas dérangé. Et j’ai adoré le scénario !

La prémisse de The Nice Guys est plutôt originale même si le scénario ne réinvente pas ce genre cinématographique. Le scénario apporte de beaux éléments à l’histoire pour la rendre très attrayante et très captivante, surtout que c’est accompagné de beaucoup d’humour. À part un petit moment où j’ai trouvé qu’il y avait une petite longueur, je dois dire que ce film est très divertissant et on ne voit pas passer les deux heures du film. The Nice Guys réussit à nous replonger à l’époque des années 70 avec son ambiance, ses décors et sa musique.

L’action dans le film The Nice Guys est au rendez-vous à plusieurs moments. Peut-être que ce ne sont pas des combats très poussés dans la chorégraphie comme ceux de Daredevil (série sur Netflix), mais ces scènes sont très bien réussis et elles sont cocasses par moment.

Le duo Crowe et Gosling fonctionne à la perfection. Les deux acteurs ont su jouer de façon juste pendant tout le film. Et l’ajout de la jeune Angourie Rice (Holly March) à ce duo vient compléter à merveille cette histoire abracadabrante. J’espère que ce duo reviendra rapidement pour une éventuelle suite à The Nice Guys .

Bref, j’ai adoré le film The Nice Guys. Ça faisait un petit moment que je n’avais pas été autant diverti au cinéma. Je crois que j’ai eu plus de plaisir à regarder ce film que Captain America : Civil War (bien qu’il soit un très bon film de super héros). The Nice Guys est un film qui va plaire assurément à un large public. C’est un film à voir… autant sur grand écran qu’à la maison. The Nice Guys est le genre de film que j’aime bien revoir de temps en temps (ou voudrait revoir).

 

The Nice Guys

  • Réalisation : Shane Black
  • Scénario : Shane Black, Anthony Bagarozzi
  • Interprètes : Russell Crowe, Ryan Gosling, Angourie Rice, Matt Bomer, Margaret Qualley, Keith David, Kim Basinger
  • Comédie policière
  • États-Unis
  • 116 min
  • Anglais (aussi en français)
  • http://www.theniceguysmovie.com/#!/home
  • 20 mai 2016
[Critique Film] The Nice Guys – Un duo parfait de Bon Gars
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • L'humour
  • Le duo Gosling et Crowe
  • La prémisse
Les moins
  • ...
  • ...
  • ...
4.5Note Finale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.