The Founder sera à l’affiche le 20 janvier 2017.

Ray Kroc est un vendeur assez moyen pour la marque Prince Castle qui fait des machines pour des laits frappés. Un beau jour, un petit restaurant nommé McDonald qui fait des hamburgers lui demande six machines. Étonné et croyant que la commande soit erronée, il décide de se rendre sur place en Californie. Ray est immédiatement impressionné par le système des deux frères McDonald où ils proposent un concept révolutionnaire… celui de commander soi-même au comptoir et d’attendre que quelques secondes avant d’avoir son hamburger. Fini l’attente dans les voitures… Fini les mauvaises commandes servies par des serveuses débordées… Tout ce qui compte, c’est l’efficacité du processus. Le vendeur ambitieux d’avoir du succès leur propose de partir des franchises de leurs restaurants et d’en faire les nouvelles églises des États-Unis !C’est un projet très ambitieux dont Ray va s’emparer par des manigances et il deviendra le Fondateur !

The Founder reprend l’histoire du succès de la chaîne de restaurant rapide McDonald. Le film commence en 1954 et nous montre un homme, Ray, qui est  ambitieux et qui raconte des foutaises pour décrocher une vente, mais dont le succès n’est pas au rendez-vous. On voit très bien qu’il est déterminé quand il voit un projet fantastique. Avant le premier restaurant McDonald, il a investi dans plusieurs produits, mais chaque fois, il fait juste assez d’argent pour vivre confortablement avec sa femme qui le supporte dans ses décisions.

Plus le film avance, plus l’histoire montre que Ray Kroc est un personnage sale et prêt à tout pour faire de McDonald un succès national. Dans le fond, Kroc n’est nullement le fondateur des McDonald. Il s’est accaparé du titre avec des manigances et des entourloupettes afin de ne jamais briser le contrat qu’il avait avec Richard « Dick » et Maurice « Mac » McDonald. C’est avec persistance qu’il a su pousser le concept à l’échelle nationale. Ce qu’il a fait aux deux frères est assez horrible, à tel point que ça enlève le goût d’aller manger dans ces restaurants (j’ai regretté mon BigMac que j’ai mangé avant le film).

Le scénario est très bien fait puisque l’histoire est grandement intéressante et il n’y a pas de temps mort. Le film dure près de 2h et ça ne parait pas qu’on est assis aussi longtemps dans une salle de cinéma. En plus d’être divertissant, le film The Founder nous apprend la face cachée de cette histoire à succès que sont les McDonald. Aussi, le film est merveilleusement porté par Micheal Keaton qui est grandiose et détestable dans le rôle-titre, et par Nick Offerman et John Carroll Lynch qui interprètent les deux frères McDonald.

Bref, The Founder est un excellent film à voir, mais les restaurants McDonald sont à éviter. Bien que le début du film dresse un portrait ordinaire de Ray Kroc, le film fait une grande critique de la personne qu’est Ray Kroc et en fait un parfait vilain pour un film hollywoodien !

 

 

The Founder

  • Réalisation : John Lee Hancock
  • Scénario : Robert D. Siegel
  • Interprètes : Michael Keaton, Nick Offerman, John Carroll Lynch, Linda Cardellini, Patrick Wilson, B. J. Novak, Laura Dern
  • Film biographique
  • États-Unis
  • 115 min
  • Anglais (aussi, en français)
  • http://entractfilms.com/en/catalog/the-founder/
  • 20 janvier 2017
[Critique Film] The Founder – Une recette hollywoodienne pour un parfait vilain
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Micheal Keaton
  • Un scénario divertissant sans longueur
  • Un histoire bien ficellée
Les moins
  • L'histoire véridique est dégoutante pour les deux frères McDonald
  • ...
  • ...
4.5Note Finale

Laisser un commentaire