ghost_in_the_shell_ver2_xlgHier soir, c’était la soirée d’ouverture du festival Fantasia. Bien que je ne suis pas allé voir le film d’ouverture, Jacky au Royaume des filles, je suis allé à la représentation de Ghost in the Shell, version restaurée en HD. Mais avant la projection, il y a eu la remise d’un prix au réalisateur Mamoru Oshii. Fantasia lui a donné un prix honorifique pour l’ensemble de sa carrière. Après la remise du prix, il y a eu une petite séance de questions-réponses.

Pour résumer le Q & A, l’animateur a posé deux ou trois questions à Mamoru Oshii et il y eut trois questions du public. Quelle est la différence entre l’œuvre original (le manga) et son film? La réponse a fait beaucoup rire la salle et on sentait que la traductrice avait un côté très réservé. M. Oshii a répondu que c’est la grosseur des seins du Majeur Motoko Kusanagi. Il a raconté plusieurs petites anecdotes en lien avec la question. Il a parlé de l’espérance de vie des films et il se sent chanceux que son film soit projeté toutes les années quelque part dans le monde. Quelqu’un lui a demandé (je ne suis plus certain si c’est l’animateur ou le public) qu’elles soient ses inspirations. Il a répondu qu’il ne va pas souvent au cinéma et qu’il ne lit pas de mangas. Donc, la réponse est restée assez floue. Il a aussi dit qu’il n’y a pas de manga qu’il voudrait adapté au cinéma. Quelqu’un du public lui a demandé ce qu’il pensait de la série animée Ghost in the Shell Stand Alone Complex. Malheureusement, il ne l’a jamais écouté. Il a parlé brièvement du réalisateur de la série en disant qu’il était son assistant (il me semble) sur le film et qu’il aurait dû lui montrer à ne pas accepter n’importe quel projet. Finalement, l’animateur lui a demandé sur quoi il travaillait en ce moment. On a eu droit à une bande-annonce du prochain film qu’il fait, mais M. Oshii nous a demandé de l’oublier. Le titre de son prochain long métrage est GRM Wars : The Last Druid. Il a tourné le film à Montréal et à Vancouver.

Maintenant, passons au film de la soirée, Ghost in the Shell. C’était la version original de 1995 qui a été restauré en Haute Définition

En 2029, le majeur Motoko Kusanagi et Batou travaille pour la Section 9, une unité spéciale antiterroriste au Japon. Nos deux protagonistes sont des cyborgs, ce qui leur donne plusieurs avantages pour combattre les terroristes. Ils enquêtent et ils tentent de capturer un dangereux pirate informatique nommé Puppet Master. Cette chasse à l’homme ne sera pas simple. La Section 6 se mettra souvent à travers le chemin de la Section 9. Ce qui entrainera plusieurs affrontement entre les deux sections. La Section 6 veut aussi capturer le Puppet Master dans le cadre du projet 2501. Qui captera le Puppet Master? Serait-il arrêté pour ses crimes?

Le film Ghost in the Shell est un classique de l’animation japonaise et des films cyberpunk.

Je sais que j’ai déjà vu ce film, mais je n’ai aucun souvenir du film. Donc, j’ai approché ce film comme si c’était la première fois que je le regardais. Je dois dire que c’est un superbe film d’animation. Ne pouvant pas comparer entre la version originale et la version restaurée en HD, je peux quand même dire que les images étaient vraiment belles et excellentes. Est-ce que le film a bien vieilli? Je dirais oui et non. Oui, l’animation est fantastique et c’est surement meilleur que certaines choses produites de nos jours. Et non, parce qu’il y a certains effets visuels et de transitions qui, à mon avis, ont mal vieillit. Est-ce que ça enlève du charme au film? Non, c’est ce qui en fait un classique.

Le film a plusieurs scènes d’action à couper le souffle. Mais en même temps, il y a beaucoup de blabla qui n’avance pas tant que ça l’histoire. Aussi, il y a des scènes de contemplation qui ont de superbes paysages urbains. C’est vraiment fantastique. Cependant, cela ajoute quelques longueurs au film.

La trame sonore et le double en japonais sont excellents. La seule chose qui est légèrement décevante, et c’est François Lapierre-Messier alias Frank the Tank qui me l’a fait remarqué, c’est les erreurs dans les sous-titres anglais.

Sommes toute, Ghost in the Shell est un film à voir et à revoir pour tous les amateurs d’animation japonaise et de cyberpunk.

Fiche technique:

  • Réalisation : Mamoru Oshii
  • Scénario : Kazunori Ito
  • Interprètes : Atsuko Tanaka, Akio Otsuka, Iemasa Kayumi
  • Companie : Anchor Bay/Starz
  • Science Fiction / Fantastique / Animation
  • Japon
  • 1995
  • 82 min
  • HD
  • Japonais avec sous-titres anglais
  • Jeudi 18 juillet à 19 h 45 au théâtre D. B. Clarke

Laisser un commentaire