Fabricated City sera présenté le 29 juillet au Festival Fantasia et le film a aussi été présenté le 15 juillet 2017 dans le cadre du New York Asian Film Festival.

Kwon Yu est un excellent joueur de jeux vidéo, par contre il est du type très solitaire. Un soir avant de quitter un café internet, il reçoit un appel d’une inconnue qui lui demande une faveur. Le lendemain matin, il se retrouve accusé d’un viol et il est arrêté pour meurtre. Tout ça semble assez foireux. Il se retrouve en prison et il est catalogué comme un violeur. Kwon Yu est battu, harcelé et brisé (physiquement et mentalement). Tout ce qu’il veut, c’est de prouver qu’il y a un coup monté contre lui et qu’il n’est pas le violeur et le meurtrier que tout le monde l’accuse d’être. Dans sa quête de vérités, il se fera aider par ses amis de son équipe de jeu vidéo qu’il n’a jamais rencontrés.

 

Fabricated City ouvre comme étant un grand film d’action où que l’action semble au rendez-vous. Cependant, ce n’est qu’une partie de jeu vidéo multijoueur. Au moins, l’action revient dans le monde réel plus tard dans le film, mais j’ai trouvé qu’en général l’action est assez ordinaire et parfois décevante. À certains moments, il y a des effets utilisés qui sont plutôt étranges et inusités visuellement. Les effets spéciaux de la scène du début dans le jeu vidéo sont corrects, mais tout ce qui est explosions ne semble pas réel.

Le scénario est intéressant puisqu’il aborde plusieurs sujets comme le traitement des médias sur les criminels, l’amitié virtuelle qui devient réelle et le jeu vidéo. Par contre, j’ai trouvé que l’histoire est un peu rapide et exagérée comme lors de la scène de l’évasion de la prison de haute sécurité.

C’est amusant de découvrir comment Kwon Yu percevait ses collègues de jeu vidéo. Dans la réalité, ils ne sont vraiment pas comme il le pensait. Ça crée une scène plutôt amusante à voir. En général, les personnages sont très variés et très typiques. Malgré cela, le jeu des acteurs est un peu surjoué comme la mère de Kwon Yu qui en met un peu trop dans ses crises de désespoir de vouloir aider son fils. Au moins, il se développe une belle complicité entre Kwon Yu et ses partenaires de jeu.

Bref, Fabricated City est un film correct qui reste divertissant même si c’est exagéré. Ce n’est pas le meilleur film d’action que j’ai vu récemment, mais ça fait le travail.

 

Fabricated City

  • Titre original : 조작된 도시 (Jojakdoen Doshi)
  • Réalisation : Park Kwang-hyun
  • Scénario : Park Kwang-hyun
  • Interprètes : Ji Chang-wook, Shim Eun-kyung, Ahn Jae-hong
  • Action
  • Corée du Sud
  • 126 min
  • Coréen, sous-titré en anglais
  • NYAFF : https://www.filmlinc.org/films/fabricated-city/
  • Fantasia : http://www.fantasiafestival.com/festival/fr/2017/films-et-horaire/films/855
[Fantasia 2017] Fabricated City de Park Kwang-hyun – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Les effets spéciaux
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • L'amitié entre les personnages
  • Les sujets que le scénario abordent
Les moins
  • Les scènes d'action
  • Les effets spéciaux
3.0Note Finale

Laisser un commentaire