Socialphobia sera présenté le :

  • 4 juillet 2015 à 16h15 au Walter Reade Theater

À noter que le film sera aussi présenté au Festival Fantasia 2015.

fullsizephoto565531Internet, réseaux sociaux, cyberintimidation, mort, enquête… c’est ce que propose le film Socialphobia. Ji-Woong et Yong-Min sont deux étudiants pour devenir policier. Mais, un jour, une internaute fait des commentaires inappropriés sur le suicide d’un soldat. Une petite communauté d’internautes essayera de trouver la véritable identité de la jeune femme. Après avoir trouvé, elle les mettra au défi de venir chez elle. L’un d’eux fera une diffusion en continu de leur arrivée chez la femme. Une fois arrivée sur place, la porte est déjà ouverte… Ils la retrouveront morte, suspendue à l’aide d’un câble réseau… Est-ce que c’est un suicide ou un meurtre? Les deux apprentis policiers partiront en quête de vérité afin d’enlever les soupçons sur eux.

Les films de cyberintimidation sont populaires depuis quelque temps. Il y avait eu Unfriended (Cybernatural), Open Windows, et plusieurs autres (les deux titres mentionnés avaient été présentés au festival Fantasia l’an dernier). Cependant, Socialphobia ne réussit pas à réinventer le genre. La prémisse semblait intéressante, c’est-à-dire le cyberintimidé qui devient le cyberintimideur. Le film place bien les éléments dès le début, ce qui aide à bien comprendre la situation de la proie qui devient le prédateur. Cependant, le film prend toutes sortes de directions, comme si les apprentis policiers ne savaient pas trop quoi faire et ils suspectent n’importe qui pour n’importe quelle raison.

Le film ne m’a pas captivé, je regardais le film avec un certain désintérêt. Pourquoi? Parce qu’il se passe énormément de trucs à l’écran que ça en devient dur à suivre. Le film est en coréen avec des sous-titres en anglais, mais il y a en plus une panoplie de tweets et de messages/commentaires sur Internet qui apparaissent à l’écran. Donc, ça devient dur à suivre les éléments importants (sous-titres et traductions). De plus, ce n’est pas tous les textes supplémentaires qui sont traduits. Alors, pour un non-coréen, ça donne l’impression que nous ne sommes pas importants ou bien que ce n’est pas assez important pour comprendre l’histoire (alors, pourquoi les mettre?). C’est un peu dommage.

La performance des acteurs ne m’a pas impressionné. C’est peut-être dû à l’histoire qui va dans tous les sens. Ça fait plusieurs points négatifs que je fais ressortir, ça ne veut pas dire que j’ai détesté. J’ai quand même bien aimé la réalisation et l’intrigue générale (sauf qu’elle aurait dû être mieux organisée). C’est intéressant de voir le point de vue de l’histoire à partir d’une webcam, comme si on écoutait la diffusion en continu. Une chance que ce n’est pas tout le long du film, parce que ça aurait été un peu lourd avec tous les commentaires de la salle de clavardage. Ce fut bien dosé.

Est-ce que Socialphobia vaut la peine d’être vu? Je ne crois pas parce qu’il manque une trame directive à l’histoire. Comme je le disais, j’ai aimé ce film même s’il est imparfait. Si vous êtes curieux, le film sera présenté dans quelques semaines au festival Fantasia.

Socialphobia

  • Titre original : 소셜포비아
  • Réalisateur : Hong Seok-Jae
  • Scénariste : Hong Seok-Jae
  • Acteurs : Byun Yo-Han, Lee Joo-Seung
  • Compagnie : CGV Arthouse
  • Genre : Suspense, Policier
  • Date de sortie : 2014
  • Pays : Corée du Sud
  • Coréen avec sous-titre anglais
  • Durée : 100 minutes
  • Première Américaine

 

Laisser un commentaire