Tokyo Tribe sera présenté le :

  • 4 juillet 2015 à 22h00 au Walter Reade Theater
  • 11 juillet 2015 à 16h45 au Silas Theater

TokyoTribeJapanPoster-thumb-1032x1460-48877Tokyo Tribe est un drame musical qui se déroule dans un Tokyo alternatif. Donc, c’est des gangs de rues qui s’affronte pour des territoires et l’histoire est raconté en rappant avec du hip-hop japonais.

Plusieurs gangs se partagent les quartiers de Tokyo. Kai Deguchi fait partie du gang des Musashino Saru. Un soir, un des membres des Musashino Saru est assassiné par les Bukuro Wu-RONZ. Une guerre entre les deux clans commencera dans les quartiers de Tokyo. Mais, le gang de Bukuro Wu-RONZ veut prendre le contrôle de tous les quartiers de Tokyo. Cette guerre impliquera donc tous les clans contre un seul.

L’histoire est un peu dure à résumer puisqu’elle fait plus ou moins de sens. Dans le fond, c’est un combat (physique) de gangs de rue rappé avec de la musique hip-hop! C’est plus un prétexte pour chanter (bah, plutôt rapper) et se battre. L’histoire est tirée du manga Tokyo Tribe 2 par Santa Inoue (publié entre 1997-2005). Je me demande si le manga se voulait être un musical.

Tokyo Tribe commence en suivant un jeune homme. Il est comme le MC du film (maître de cérémonie). Il rappe en s’adressant aux spectateurs. Par la suite, on voit une policière débutante qui essaie d’arrêter un vendeur de drogue. Cependant, elle se fait attraper par le brigand qui lui arrachera son linge. Il lui pointe sur son torse nu les différentes zones de Tokyo. Cela met en scènes les différents gangs. Par contre, après ce 10-15 minutes, on n’y revient plus à cette policière. Oui, je comprends que ça voulait introduire les différents clans de Tokyo, mais j’ai trouvé que ça n’ajoutait rien d’intéressant au film. Je crois que ça aurait pu être fait autrement et d’une façon qui aurait été plus en harmonie avec le reste du film.

Puisque la majorité des dialogues sont en rap, le film donne l’impression de voir plusieurs vidéoclips. La réalisation amplifie cet effet puisqu’on change régulièrement de décors et de personnages. Les décors sont très variés, un peu déjantés et explosifs visuellement. Je crois que c’est ce que j’ai le plus préféré du film. Il y a une très belle recherche visuelle pour les environnements.

TOKYO TRIBE -® 2014 Tokyo Tribe Film Partners

Dans le film Tokyo Tribe, il y a beaucoup de personnages à l’écran, c’est un peu normal puisque c’est plusieurs clans qui s’affrontent. Cependant, ça rend un peu compliqué de savoir qui est qui et qui appartient à quel gang. Les acteurs qui interprètent tous ses personnages ne donnent pas une performance éblouissante. Quand ils rappent, la majorité le fait de façon monotone, il n’y a pas d’intonations dans les chansons. Au moins, les beats/la musique sont bons. Ça aide à surmonter le côté monocorde des voix. Je ne sais pas si c’est la traduction de paroles, mais des fois, j’avais l’impression que les dialogues ne faisaient pas de sens. C’est quand même traduit du japonais à l’anglais (pour les sous-titres). Il y a peut-être eu une perte de sens lors de la traduction. Il faut dire que les sous-titres comportent des fautes, comme s’il y avait des glyphes (les caractères spéciaux) qui n’étaient pas pris en charge par la police de caractères choisie. C’est comme si le rendu des sous-titres avait merdé durant l’exportation du film dans le fichier final. (Voir exemple) Quand le film a débuté, c’était environ une fois sur quatre ce genre d’erreur. Je me suis dit «Oh boboy, ça va être lourd à lire», mais finalement, ça c’est replacé et ce fut moins régulier (mais toujours présent de temps en temps).

2015-07-01 11.12.37

Une chance qu’il y a des combats dans le film, parce que ça aurait pu être vraiment long. Les combats sont beaucoup exagérés avec de grands mouvements pour donner un seul coup, ou encore de grosses pirouettes pour frapper l’adversaire. C’est exagéré, ce qui va bien avec le côté déjanté du film. Les coups portés font souvent revoler l’adversaire loin. Ça donne un effet absurde qu’on voit dans les BD et les dessinées animées. Par contre les effets spéciaux ne sont pas toujours au rendez-vous. À un moment donné, il y a un char d’assaut. Ça paraît tellement qu’il a été ajouté en 3D parce qu’il est mal intégré au reste du décor et il y a une scène où une personne marche à côté et on dirait qu’il fait du surplace. Pour tenter de combler ce manque, il y a plusieurs réflexions de lumière (Lens flare) pour cacher la mauvaise intégration.

Ah oui, pour augmenter le côté déjanté du film, tout le long, il y a une grand-mère qui est DJ et qui envoie des beats à certains moments-clés. Le big boss des méchants est très étrange. Par moment, on dirait qu’il est un zombie par la manière qu’il agit. Le film a beaucoup de références et d’actes sexuels qui sont plus ou moins explicites. Il y a aussi des scènes où les personnages se retrouvent carrément ailleurs et on se demande comment il a fait pour s’y rendre. Il ne faut pas trop se poser de questions et seulement apprécier le moment présent dans le film.

Somme toute, c’est loin d’être un film parfait. C’est quand même un bon divertissement, mais il ne faut pas s’attendre à tout suivre de l’histoire.

Tokyo Tribe

  • Titre original : トーキョ.トライブ
  • Réalisateur : Sion Sono
  • Scénariste : Santa Inoue (manga), Sion Sono
  • Acteurs : Ryohei Suzuki, Young Dais, Nana Seino, Ryuta Sato, Shoko Nakagawa
  • Compagnie : Nikkatsu
  • Genre : Drame, Science-fiction
  • Date de sortie : 2014
  • Pays : Japon
  • Japonais avec sous-titre anglais
  • Durée : 116 minutes
  • Première New Yorkaise

Laisser un commentaire