What A Wonderful Family sera présenté le 26 juin 2016 dans le cadre du New York Asian Film Festival.

Après 50 ans de mariage, Tomiko demande le divorce à son mari Shuzo. Cette demande est faite le jour de l’anniversaire de Tomikio. Comme cadeau, elle demande que Shuzo signe et appose son sceau sur la demande de divorce. L’annonce du divorce a été tout un choc pour les enfants de Tomiko et Shuzo. Leurs trois enfants (Konosuke, Shigeko et Shata) tenteront de réunifier leur famille et d’améliorer la communication intergénérationnelle dans la maison.

 

What A Wonderful Family met en scène trois générations sous le même toit. C’est un portrait assez représentatif de la famille moyenne japonaise (de ce que j’en connais). Le film aborde deux grands thèmes, soit la famille et les relations (communications). Cette histoire est représentée par une comédie aux sujets qui ne sont pas habituellement drôles, mais le film What A Wonderful Family les présente ses thèmes d’une façon assez unique où l’humour et le drame se mélangent à merveille pour nous montrer la détresse et la grâce d’une famille complètement dysfonctionnelle. Le scénario est brillant et débordant d’énergie.

Dès les premières minutes, on comprend tout de suite le personnage principal (Shuzo). C’est un vieux bonhomme borné dans ses habitudes de retraité. Mais c’est au moment où Tomiko lui demande un cadeau d’une valeur de 450 yens (environ 5,50$ CAD) que l’on comprend que l’histoire sera drôle et insensée (surtout les raisons que la grand-mère donne comme explications). La situation devient encore plus folle quand Shigeko (fille) et Taizo (son mari) annoncent qu’eux aussi vont se divorcer. C’est dans leur habitude de chicane, mais la nouvelle qu’ils apprennent va les ressouder dans ce moment dur. Avec leurs spéculations, ils rendront l’histoire encore plus drôle et ils la pousseront à un autre niveau en engageant un détective privé.

Chacun des personnages a un côté amusant. Que ce soit la situation qu’ils vivent ou leur relation avec le reste de la famille, c’est assez drôle de voir leur réaction face à cette nouvelle. Aussi, j’ai trouvé que tous les personnages étaient attachants et c’est « triste » de voir cette déchéance s’abattre sur cette famille. Certains ont un côté maladroit, ça les rend encore plus attachants. Parfois, il y a une touche de malaise, mais c’est pour rendre le scénario encore plus amusant à regarder.

La musique a une belle place dans ce film. Quand le générique d’ouverture arrive, il y a une touche joyeuse et une ambiance « feel good ». Et ça se poursuit durant tout le film. La musique contribue beaucoup à rendre ce film plus intéressant et plus amusant. La trame sonore vient contraster avec le drame que vit la famille et c’est excellent.

Bref, en regardant le film What A Wonderful Family, j’ai eu le sourire du début à la fin. C’est une excellente comédie qui est très amusante et très divertissante. Le sujet choisi (le divorce) est abordé avec beaucoup d’humour. Pour ma part, c’est l’une de mes comédies favorites que j’ai vues en 2016.

À noter que What A Wonderful Family sera aussi présenté durant la 20e édition du festival Fantasia.

 

What A Wonderful Family

  • Titre original : 家族はつらいよ (Kazoku wa Tsurai yo)
  • Réalisation : Yoji Yamada
  • Scénario : Yoji Yamada, Emiko Hiramatsu
  • Interprètes : Isao Hashizume, Kazuko Yoshiyuki, Masahiko Nishimura, Yui Natsukawa, Shozo Hayashiya, Tomoko Nakajima, Satoshi Tsumabuki, Yu Aoi
  • Comédie
  • Japon
  • 108 min
  • Japonais, sous-titré en anglais
  • http://www.filmlinc.org/films/what-a-wonderful-family/
  • 26 juin 2016
[NYAFF 2016] What A Wonderful Family de Yoji Yamada – Critique du film
La réalisation
Le scénario et l'histoire
Le jeu des acteurs
Le plaisir durant le visionnement
Les plus
  • Les personnages
  • L'humour
  • Les thèmes abordés
Les moins
  • ...
  • ...
  • ...
4.5Note Finale

Laisser un commentaire