Ce court métrage a été présenté avant Miss Hokusai.

Une mère monoparentale fait tout dans son possible pour s’occuper de son fils. Cependant, elle arrive en retard pour récupérer son fils au service de garde. Heureusement pour elle, ou plutôt malheureusement pour elle, c’est son ex-belle-mère qui est allée chercher son fils. Une fois chez elle, c’est là que tous commencent à aller de travers. Un voleur est entré par effraction chez elle et il a commencé à préparer le souper. L’ex-belle-mère est partie avec son 9 chez l’esthéticienne pour se faire épiler les parties intimes. Une fois de retour chez elle, le paroxysme est à son plus haut niveau…

Je ne sais pas trop quoi penser du court métrage Calamités Caustiques. C’est drôle parce que les situations sont vraiment cocasses et absurdes (le voleur, l’épilation et la fin). Cependant, la fin m’a laissé sur un état d’incompréhension. Qu’est-ce qui vient de se passer? « WTF?! », c’est ce que je me suis dit.

Le court métrage québécois met en scène plusieurs acteurs connus d’ici, dont Valérie Cadieux (que je ne connais pas), Louise Portal, David Boutin Isabelle Drainville. J’ai bien aimé leur performance et chacun ajoutait un peu d’insolite à l’histoire.

Calamités Caustiques

  • Réalisation : Hughes Provencher
  • Scénario : Hughes Provencher, Mathieu Beauchemin
  • Interprètes : Valérie Cadieux, Louise Portal, David Boutin Isabelle Drainville
  • Production : Hughes Provencher
  • Compagnie : The guy behind the guy
  • Québec
  • 2015
  • 14 min
  • Français avec sous-titres anglais
  • Première mondiale
    • Avant Miss Hokusai
    • 14 juillet 2015 à 18 h 30 au Théâtre Hall
    • 25 juillet 2015 à 12 h 00 au Théâtre Hall

Laisser un commentaire